section de Technicien Supérieur CONCEPTION des PROCESSUS de REALISATION de PRODUITS (ex ERO & IPM)

 

LE METIER

LE DOMAINE D'INTERVENTION

Le titulaire du brevet de technicien supérieur « Conception des processus de réalisation de produits » est amené à exercer son métier dans les domaines de la réalisation de sous-ensembles mécaniques. C’est un spécialiste des procédés de production par enlèvement ou addition de matières. Concepteur des processus qui y sont associés, il intervient tout au long de la chaîne d’obtention (définition –industrialisation –réalisation, assemblage et contrôle) des éléments mécaniques constituant les sous-ensembles industriels, qu’il s’agisse de biens de consommation pour le grand public, de biens d’équipement pour les entreprises, d’outillages spécialisés ou d’ensembles mécaniques à haute valeur ajoutée.

L'ENTREPRISE

Le titulaire d'un brevet de technicien supérieur « Conception des processus de réalisation de produits » s’insère dans des entreprises de taille variable, très petites entreprises (TPE), petites et moyennes entreprises (PME) et grandes entreprises. Les principaux secteurs d’activités économiques concernés sont :

              l’aéronautique ;  le ferroviaire ; l’automobile ; le bâtiment ; l’énergie ; le médical ; ......

L'EMPLOI

Selon la taille de l'entreprise, le titulaire du brevet de technicien supérieur « Conception des processus de réalisation de produits » exerce tout ou partie de ses activités dans les différents services d’industrialisation et de production. Dans les grandes entreprises, il intervient sous l’autorité d’un responsable de service (méthode ou production), notamment dans le cadre de la définition des processus et de la réalisation d’un sous-ensemble. Au sein des PME, il peut être plus autonome et exercer des activités concernant à la fois la préparation, la réalisation et l’organisation.

Ces activités peuvent l'amener à évoluer vers des fonctions de chargé d'affaires, de responsable de projets, responsable de la fabrication en atelier, voire d'adjoint au dirigeant de l'entreprise. Il peut également envisager une reprise d'entreprise après une formation complémentaire en gestion et management.

LES TYPES DE PRODUCTION

Le contexte professionnel du titulaire du brevet de technicien supérieur « Conception des processus de réalisation de produits » dépend de la nature des productions assurées par l’entreprise.

Dans le cadre des productions continues ou en séries renouvelables, il intervient au niveau :

  • de la conception détaillée des sous-ensembles, ou pré industrialisation, en ingénierie collaborative (intégration, lors de la définition des produits, des contraintes technico-économiques induites par les procédés qu’il maîtrise) ;
  • de l’industrialisation des sous-ensembles (conception des processus de fabrication et d’assemblage ainsi que des outillages associés) ;
  • de la qualification des processus ;
  • du lancement et du suivi des productions

Pour les réalisations unitaires à forte valeur ajoutée, il coordonne les activités de la mise en production afin de réaliser des pièces ou des sous-ensembles conformes dans les délais les plus brefs et à moindre coût. Il intervient donc au niveau :

  • du choix éventuel du procédé ;
  • de la définition du processus général de réalisation ;
  • de l’encadrement du(des) opérateur(s) de fabrication pour la réalisation et le contrôle ;
  • de la vérification de la conformité du sous-ensemble.

LES ACTIVITÉS

Source : M.E.N.

LA FORMATION

La formation au brevet de technicien supérieur « Conception des processus de réalisation de produits »  s’étend sur deux années scolaires, une première année commune, puis en deuxième année :

Option A : Production unitaire (ex. ERO)                   Option B : Production sérielle (ex IPM)

La formation comprend:

1 - UN ENSEIGNEMENT (horaire hebdomadaire)

  1ère Année 2ème Année
Culture générale et Expression 3 h 3 h
Anglais 2 h 2 h
Mathématiques 2,5 h 2,5 h
Physique Chimie 2 h 2 h
Enseignements professionnels (STI) 18,5 h 18,5 h
Enseignement professionnel en Anglais (co intervention) 1 h 1 h
Mathématiques et Enseignements professionnels (co intervention) 0,5 h 0,5 h
Accompagnement personnalisé 1,5 h 1,5 h

 

2 - UN STAGE INDUSTRIEL MÉTIER
D'une durée de 8 semaines au minimum, en fin de première année.
Le stage en milieu professionnel permet au futur technicien supérieur de prendre la mesure des réalités techniques et économiques de l’entreprise et de construire et développer des compétences dans un contexte industriel réel. Au cours de ce stage l’étudiant est conduit à appréhender le fonctionnement de l'entreprise au travers de ses produits, ses marchés, ses équipements, son organisation du travail, ses ressources humaines… C’est aussi pour lui l’occasion d’observer la vie sociale de cette entreprise (relations humaines, horaires, règles de sécurité, etc.).

3 - L’ENSEIGNEMENT EN CPRP
Les deux années de formation des étudiants comportent un enseignement de travaux pratiques qui transpose dans le réel les solutions étudiées ou définies dans les autres enseignements technologiques.

En première année :
Outre les fondamentaux enseignés, les travaux pratiques permettent aux étudiants d'analyser, d'organiser et de mettre en œuvre des manipulations relatives à des procédures de fabrication, d'assemblage, de manutention et de contrôle en application de la gestion de la production et de la gestion de qualité.

En deuxième année :
Autour des cours et TD d'enseignements fondamentaux, les étudiants ont la responsabilité de mener à bien :

Le projet industriel de conception et d'initialisation de processus

La réponse à une affaire - Gestion de réalisation - sous forme d'un projet collaboratif d'optimisation d'un produit et d'un processus d'une part et gestion et suivi de réalisation en entreprise d'autre part.
 

Le produit est présenté par l'équipe pédagogique à partir de son dossier de définition et des objectifs de production. Ce produit industriel peut être fabriqué en vue d'un équipement interne ou correspondre à une demande de partenaire industriel.

Ces projets sont conduits de la façon suivante :
• la production est étudiée et validée sous la responsabilité des professeurs, par des essais,
• les projets font l'objet de la rédaction d’un rapport et d’une soutenance individuelle à l'examen, conditionnant ainsi l'obtention du diplôme,
• ils concernent la fabrication totale ou partielle d'une pièce ou d'une série de pièces,
• toutes les conditions de production sont consignées dans le dossier définissant le contexte de fabrication du produit,
• le financement des coûts matières et outils est assuré soit par le partenaire industriel soit par l'établissement.

l'EXAMEN NATIONAL

  DURÉE COEFFICIENT
DEUX ÉPREUVES PONCTUELLES ÉCRITES :    
- Culture générale et expression (U1) 4 h 3
- Conception préliminaire (U4) 6 h 6
     
UNE ÉPREUVE ORALE OBLIGATOIRE et une épreuve orale facultative    
- Projet industriel de conception et d'initialisation de processus (U5) 45 min 8
Langue vivante facultative (UF1) 20 min prép + 20 min Pts au dessus de 10
     
CINQ ÉPREUVES DE CONTRÔLE EN COURS DE FORMATION    
- Anglais ( U2) 2 situations 2
- Mathématiques (U31) 2 situations 2
- Physique Chimie (U32) 1 situation 2
- Projet collaboratif d'optimisation d'un produit et d'un processus (U61) 1 situation 3
- Gestion et suivi d'une réalisation en entreprise (U62) 1 situation 3
     

Première session en juin 2018

LES PERSPECTIVES

La plupart des titulaires d’un BTS CPRP choisissent de continuer leurs études en licence professionnelle, soit en poursuivant la formation initiale, soit en alternance.

Le lycée Gustave Eiffel propose en partenariat avec l’IUT de Cachan plusieurs licences.

Les titulaires du BTS se répartissent dans les services ou domaines suivants :
• études,
• méthodes,
• production,
• contrôle, qualité,
• gestion de production,
• technico-commercial,
• recherche, enseignement.

M.à J. : nov. 16

Fichier attachéTaille
BTS_CPRP.Vrs 1.0a.pdf779.51 Ko